Dernières publications

Pétrole : le cours est stable mais les investisseurs guettent le risque géopolitique

Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le risque géopolitique au Moyen-Orient après la baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Les deux références mondiales se maintiennent et Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l’InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l’énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole, reste “au-dessus du niveau de 85 dollars, sur le point de clôturer la semaine avec un gain de plus de 3%”, a commenté Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

L’armée israélienne continue sa guerre contre la Palestine et a mené des raids transfrontaliers au Sude du Liban dans la nuit de jeudi à vendredi, faisant craindre une extension de la guerre.

“La région entière pourrait bientôt être entraînée dans un conflit susceptible de perturber l’une des principales zones de production de la planète”, rappelle M. Evangelista, même si pour le moment, l’approvisionnement de brut n’est pas affecté.

Actuellement, le marché surveille de près la demande d’essence aux États-Unis, alors que les consommateurs semblent réduire leurs dépenses en raison de l’inflation. À moins que cette tendance ne s’inverse, les perspectives du marché semblent sombres.

En revanche, les perspectives économiques en Europe sont plus optimistes. La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, s’est dite convaincue que l’inflation dans la zone euro était sous contrôle et a fait allusion à une probable baisse des taux, les futurs mouvements de taux étant en discussion.